Interview de Phonotonic : L’expérience musicale fun et créative !

logo PhonotonicNous sommes très heureux de vous présenter Phonotonic une jeune équipe dynamique que nous avons eu le plaisir de rencontrer lors d’une démonstration au Lick de La Défense. Nous avons testé leur produit et ce fut réellement une expérience musicale enrichissante et fun. Tout un chacun peut devenir mélomane et créer sa musique en bougeant et comme tout bon jeu, on peut jouer à plusieurs pour encore plus de fun ! On vous a mis une petite vidéo de démo à la fin de l’interview. Merci à Nicolas et son équipe de nous avoir consacré un peu de leur temps !

Pouvez-vous nous présenter Phonotonic ?

Phonotonic : Phonotonic est une start up fondé début 2012 par 3 cofondateurs dont Nicolas Rasamimanana plus IT translation le fond d’investissement.
Elle comprend actuellement 4 membres à part entière s’occupant à temps plein de la start up ainsi que des membres indispensables comme Benjamin Miller, actif depuis la fondation de la société, il s’occupe du développement de tout ce qui à un rapport avec l’interaction ou encore Maxime Neveu le sound designer et Xavier Houy le designer du produit.
Nos bureaux sont situés dans le 2ème arrondissement dans un campus dédié à l’open innovation : le Partech shaker. Nous y sommes depuis le début de septembre suite à notre déménagement de chez Agoranov.

L'équipe de Phonotonic

Pouvez vous nous présenter votre produit ?

Phonotonic : Phonotonic est une expérience musicale unique qui transforme vos mouvements en musique.
Vous pouvez contrôler le rythme et la mélodie juste en bougeant. Notre but est de proposer une nouvelle manière d’interagir avec la musique et de créer une nouvelle forme d’écoute. L’objectif était de démocratiser des années de recherche à l’IRCAM pour les dévoiler aux yeux du grand public.

Historique de l’aventure autour du produit – D’où est née l’idée ?

Phonotonic : L’idée a germé à partir de nombreuses années (10 ans) de recherche à l’IRCAM. Un premier système existait par exemple en posant des capteurs sur un archet violon. La technologie était dédiée aux musiciens experts. Elle a eu une belle reconnaissance. Nous avons fait plusieurs performances et elle a été exposée au Moma à New York et nous avons gagné des concours d’instruments de musique (compétition Guthmann USA) en 2011. L’idée d’aujourd’hui est de la rendre accessible à tous.

Le premier modèle économique était orienté vers l’évènementiel ce qui a permis de développer le cœur technologique tout en se rémunérant. Ensuite on s’est tourné vers la création d’un produit qui cristalise notre savoir faire.

Le premier prototype a existé à partir de juin 2013 et a pu être dévoilé pour la première fois lors de la manifestation à Futur en seine, le résultat de nombreuses expérimentations au CENT QUATRE Paris.
Le premier prototype était assez différent du produit que l’on sort maintenant pour différentes raisons. Les capteurs d’autrefois étaient plus lourd et cela fonctionnait avec un ordinateur.
Six mois après, en janvier 2014 on a migré vers une solution plus mobile : au tout début de la tendance des objets connectés. Depuis on a donc tout mis en œuvre pour affiner le développement du jeu, ses contenus mais aussi son design et le process d’industrialisation afin de pouvoir lancer notre produit pour début décembre 2014 aux yeux du grand public.

Les phonotonics en jaune, bleu et rose

Quels sont vos clients cibles et dans quels pays ?

Phonotonic : Notre produit sera commercialisé à partir de Décembre, voir le dernier week end de Novembre ( week end du 28-29). Il sera dans le plus grand magasin d’objets connectés : LICK. Il sera aussi trouvable dans d’autres enseignes mais nous ne pouvons les révéler à présent. On annoncera les points de ventes sur notre site internet en temps voulu.
Notre cœur de cible sont les personnes (tout sexe confondus) qui ont entre 12 et 35 ans. Mais notre cible ne s’arrête pas là. Notre produit s’adresse aussi aux enfants ainsi qu’aux adultes. C’est un produit qui peut être intergénérationnel. Nous visons toutes les personnes voulant faire de la musique mais n’ayant jamais eu l’occasion de pratiquer un instrument, mais aussi les personnes fans de jeux vidéos ou de danse.
Pour le moment notre lancement est tourné vers la France afin de ne pas se disperser et de canaliser nos efforts sur un seul et même endroit. C’est seulement à partir de milieu 2015 que nous allons nous diriger vers l’Europe puis les USA et l’Asie.

Le prix public d’un phonotonic est de 80 euros pour une pièce.

Prévoyez vous de faire une levée de fond ou un crowdfunding pour accélérer votre développement ?

Phonotonic : Il y a un an nous avons fait un crowdfunding appellé Kickstarter. Nous avions plusieurs objectifs à atteindre. Le premier était de faire grâce à Kickstarter une campagne de communication, rendre visible notre produit. Le deuxième objectif était de trouver des partenaires. Ces deux objectifs ont été atteints puisque tout de suite après le site Techcrunch parlait de nous sur tout son réseau. Par ailleurs nous avons rencontré Xavier Houy notre designer et recu de nombreuses propositions d’évènements. Malheureusement le funding n’a pas abouti, nous ne sommes pas allé au bout de la somme désiré d’un point de vu financier. Cependant nous en gardons une très bonne expérience car cela nous a apporté beaucoup : des rencontres, des partenaires, des fonds et un intérêt suscité par la cible visé.
Une levé de fond est prévu pour le début 2015 afin de soutenir le lancement de notre produit au niveau de la communication, du marketing et même de la production.

Qu’est ce qu’on peut vous souhaiter pour la suite ?

Phonotonic : Vous pouvez nous souhaiter d’atteindre nos objectifs et une réussite commerciale. Puis une bonne exportation à l’étranger afin que le développement à l’international se passe bien.

Quelle évolution est envisageable ?

Phonotonic : Une évolution du produit est possible sur plusieurs points.
Tout d’abord nous allons sans cesse mettre à jour les packs de musiques sur l’application liée à notre produit afin de générer un renouvellement perpétuel de musiques.
Par ailleurs nous allons mettre en place des banques de sons créées par des artistes connus du grand public. Cela apportera une nouvelle forme d’interactions entre un artiste et son public. Pour eux c’est aussi une autre manière de toucher leur public.

Deuxièmement, sur les modes jeux, le mode libre actuellement disponible permet de faire de la musique tout en s’enregistrant et pouvoir partager ses enregistrements sur les réseaux sociaux.
Nous allons aussi mettre en place un mode gaming avec plusieurs niveaux de difficultés pour encourager les joueurs à s’entrainer et à se dépasser avec un système de score. Ici nous avons comme souhait d’allier la communauté des musiciens avec la communauté des gamers. Les gamers vont se retrouver à faire de la musique, et les musiciens à jouer au jeu.
A plus long terme, on a déjà le 2ème jeu et le 3ème dans le pipeline avec des prototypes fonctionnels et déjà de bons retours. Le but serait de sortir un produit chaque année et d’être présent au CES 2016 avec une nouvelle innovation.

Merci à vous pour cette interview.

Plus d’infos sur le site web de la startup : Phonotonic.
Retrouvez les également sur Twitter @phtc et Facebook.

La vidéo du produit Phonotonic

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *